Rencontres entres les délégués de CM2 et de 6ème

le .

delegues cm2 6eme rencontresCette année, nous avons donné la parole aux délégués de CM2 et de 6ème.

Être délégué de classe, c'est être porte-parole, représenter ses camarades, expliquer, convaincre, donner son avis.

Être délégué cela s'apprend en développant des compétence orales, en apprenant à structurer sa pensée, son raisonnement.

Durant 4 séances, les délégués des 2 niveaux ont été "coachés" par 5 élèves de Terminale (des élèves de la présidence du projet EUROMAD).

Nous leur avions choisi des sujets ambitieux, thèmes de débat de société :
- Doit-on tout dire sur les réseaux sociaux ?
- Pour ou contre l'uniforme ?
- Doit-on encore manger de la viande ?
- Doit-on remplacer les hommes par des machines ?
- Est-ce utile de voter ?

Les tables rondes ont été riches en échanges argumentés. Ce fut de belles rencontres entre élèves du cycle 3, comme un volet supplémentaire à la liaison CM2-6ème.
Cette formation fait participer les élèves à la vie citoyenne, les implique dans les débats d'idées et leur apprend le sens critique.

Être délégué de classe cela s'apprend et cela apprend aussi beaucoup sur soi.

Merci aux organisateurs : Thomas Guyon, Nathalie Prieto, François Ralle, Liliane Leboyer.

Reconstitution d'un procès des assises par deux classes de seconde

le .

AssisesLe jeudi 11 mars 2021, les classes de seconde 5 et 6 ont reconstitué un procès d'assises au théâtre du LFM.

Accompagnés dans ce "Projet Justice" par Stéphanie Acchiardo, professeur de SES et à l'initiative de ce projet, Laetitia Frot et Olivier Dournes, professeurs de français et Elise Doux, documentaliste, les élèves découvrent le système judiciaire et pénal français.
À partir d’un cas criminel réel, les élèves se sont répartis les différents rôles (avocats de la partie civile et de la défense, magistrat et jurés, procureur, journalistes), ont rédigé leurs contributions (réquisitoire, plaidoiries, questions à l’accusé et aux témoins, un verdict motivé et la narration du procès par les journalistes) et ont joué cette reconstitution sur la scène du théâtre.

Découvrez ci-dessous la reconstitution d'un procès inspiré d'un fait réel (les noms des protagonistes ont été modifiés).

Ce 11 septembre 2013, Ian Topa désactive l’alarme de sa boutique, baisse la grille métallique derrière lui et commence à sortir les bijoux pour commencer sa nouvelle journée de travail. À 8h52, nous entendons le fracas d’une porte qui vole en éclats sous les coups de pied d’un premier homme casqué, pendant qu’un autre pénètre à sa suite, casqué lui aussi et armé du fusil à pompe. Jérôme Poirier et Khaled Ramzi entrent tous les deux dans la boutique. Après, 2 minutes 47 secondes de violence défilent à base d'arme pointée, de cris, de coups au visage (l'enquête policière a montré qu’ils avaient été portés par Khaled Ramzy). Puis les braqueurs s’emparent du contenu du coffre de la boutique en tenant en joue le bijoutier, et prennent la fuite en scooter avec leur butin – des bijoux et 12 000 euros en espèces.
Ensuite, dans la séquence suivante, le bijoutier réapparaît ensuite seul à l’écran, marche très vite jusqu’à la porte de sa boutique en cachant une arme dans son dos. Le bijoutier met un de ses genoux à terre, observe pendant environ trois secondes ses agresseurs et fait feu à 8 h 52 et 35 secondes, 36 secondes et 37 secondes en direction du scooter qui démarre. Il abat le passager, Jérôme Poirier, d’une balle dans le dos tandis que son complice arrivait à s’échapper. Dix courtes secondes d’une autre violence qui montrent un tireur expérimenté.

“Le passé contrasté de Ian Topa”

Ian Topa naît en 1956, sous le soleil éclatant de Beyrouth, au Liban. Sa vie personnelle est assez méconnue, mais on sait qu’à 26 ans, dans la fleur de l’âge, Ian décide de s’engager dans une petite organisation armée, Ansar Sawra, une organisation pro-palestinienne combattant contre l’armée israélienne au Liban, en 1982.

Semaine des égalités au collège

le .

Plusieurs actions ont été menées au collège durant la Semaine des égalités :

Engagement contre le racisme et promotion de la diversité
Une magnifique oeuvre collective a vu le jour grâce à la juxtaposition d'un grand nombre de mains en papier sur lesquelles les élèves ont écrit le message suivant : « Je m’engage contre le racisme ». En parallèle, en vie scolaire, nous avons projeté des films sur la diversité et les élèves ont été particulièrement attentifs à ce thème.

Engagement contre racisme

Harcèlement scolaire
Sous le préau, les élèves de l’option Italien ont proposé des affiches sur le thème du harcèlement scolaire. Toutes les affiches sont à retrouver sur le grand panneau en bois du preáu.

Égalité filles/garçons
Les élèves de 405 ont travaillé sur un projet ambitieux et félicité par tous : illustrer cette nécessaire égalité de droits entre filles et garçons par une vidéo et des débats. La finale Ambassadeurs en herbe du 26/03 qui traitait du thème de l’égalité et de la solidarité a mis à l’honneur leur beau projet !
Voici une capsule vidéo de leur vidéo en musique et d’une de leur production. 

"El árbol de los deseos"
Mme Barbara, professeur d’espagnol, a engagé ses élèves à formuler leurs souhaits en espagnol, à exprimer des sentiments, à les partager. Tout l’établissement a suivi sa démarche et une forêt d’arbres à l’entrée du LFM à été dédiée à l'accueil des vœux en question. Des petits cartons de couleur ont recouvert les arbres. Nous pouvions les lire et nous rendre compte combien nos élèves sont impactés par la crise sanitaire : « Je veux la fin de la covid », «Je souhaite que nous revenions comme avant », « J’aimerais voir mon grand-père », « Je ne veux plus avoir de stress », « Je veux aller voir les pyramides », « Je veux plus de dessert »... Cela a fait du bien à tout le monde, c'était joli et poétique ! 

Arbol deseos

Plus que jamais, au collège nous poursuivons notre engagement dans des projets citoyens et dans le respect des différences.

Ambassadeurs en Herbe : bravo aux lauréats de la finale zone ibérique !

le .

AEH 2021 jury
Les émotions et le talent étaient là ce vendredi 26 mars au théâtre du LFM, comme chaque fois que nous vivons ces temps forts du concours oratoire "Ambassadeurs en herbe". Le sujet a fait vibrer nos candidats : l’égalité et la solidarité rimaient avec citoyenneté !
La zone ibérique et les établissements inscrits ont fait montre d’extraordinaires ressources pour mobiliser leurs élèves malgré les mesures sanitaires : le masque n’a pas muselé nos élèves, bien au contraire, ils ont pris la parole et ont pratiqué la rhétorique avec maîtrise et aplomb. Capacité à convaincre, à émouvoir, à developer des arguments, maîtrise du langage non verbal, maîtrise du sujet... l’ethos, le pathos et le logos étaient au théâtre devant un jury très attentif et surtout impressionné :

  • Bruno Aguilera, directeur de l'Institut d'Études Juridiques Internationales de l'Université Rey Juan Carlos
  • Magali Guerrero, attachée pour le Livre, le Débat d'idées et les Médiathèques, Institut français d’Espagne
  • Mariel Garrigos, magistrat de liaison, Ambassade de France en Espagne
  • Marie-Christine Lang, consule générale, Consulat général de France à Madrid
  • Nicolas Martin, entrepreneur
  • Maïté Ordoqui-Cotilla, conseillère pédagogique auprès de l’I.E.N., service culturel de l’Ambassade de France en Espagne
  • Vincent Perrot, conseiller culturel adjoint, service culturel de l’Ambassade de France en Espagne
  • Yannick Saliou, directeur de l’école élémentaire au lycée français de Madrid

Tous les participants ont été brillants et il a fallu déterminer des finalistes dans chaque catégorie pour la grande finale nationale en novembre !

  • Gagnante cycle 3 : Naia Cano, 6ème, Lycée Français de Madrid
  • Gagnants cycle 4 : Luca Peault, 5ème, Lycée Français de Barcelone, ex aequo avec Isaline Legallic, 5ème, Lycée français international de Reus                             
  • Gagnante lycée : Tatiana Benilan, 1ère, Lycée Français de Barcelone
  • Équipe collective gagnante : Amanda Fauvin, Victoire Rivier et Benoit Willems, 4ème, Lycée Français de Madrid

Merci à toute l’équipe qui a permis cette belle réussite : l’équipe pédagogique de 405, Maeliss Rodriguez, Nathalie Prieto, Didier Aribaud et le service communication.
L’animation de la cérémonie a été assurée par 3 élèves qui ont également été pertinents et remarqués : Claudia Borque, Marina Carrasco et Gaspar Sanchez

Vous pouvez retrouver les vidéos de nos élèves participants en cliquant sur les capsules ci-dessous :

- Discours de Naia Cano :


- Discours d’Olivia Siegal :

Le LFM célèbre la Semaine des égalités

le .

Semaine egalitesDu 22 au 26 mars 2021 se déroulera la 3e édition de la Semaine des égalités, un projet porté par Laurence Altet, Marion Cassabalian, Audrey Chevalier, Beatriz Espinosa, Thomas Guyon et François Pérocheau, professeur.e.s des écoles.

Tout au long de la semaine, les élèves de l'école élémentaire et du collège seront sensibilisé.e.s au respect de la diversité au travers de différentes activités sur les thématiques suivantes :

- l’égalité des genres
- les migrations d’hier et aujourd’hui
- les droits de l’homme et de l’enfant
- la lutte contre le harcèlement
- le vivre-ensemble

Rendez-vous sur le site de la Semaine des égalités pour en savoir plus sur les ONG et associations qui interviendront tout au long de la semaine et pour découvrir les travaux d'élèves.

FaLang translation system by Faboba

LFM Radio

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour effectuer une analyse de la navigation de l'utilisateur. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation.
LFM Radio
Logo LFM RADIO
LFM Radio