Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Interview exclusive de Mme Anne de France en Espagne par nos journalistes en herbe

el .

DSC01482Ce travail est le résultat de la menée d'ateliers d'écriture journalistique dirigés par Vincent Garnier, rédacteur en chef du Petitjournal.com et Bernard Paret, directeur du cycle 3, dans les deux classes de CM2C et CM2I. Les questions sont celles que les enfants des 2 classes ont proposées et que les 10 représentants des classes ont posées à Mme Anne de France.

Remerciements à Marie Chantal Martin, enseignante en CM2C, à Thierry Molénat, enseignant en CM2I, à Yohann Castro qui a facilité cette rencontre et un grand bravo aux élèves !

Le LFM adresse ses remerciements à Mme Anne de France qui a accepté avec beaucoup de gentillesse et de simplicité de rencontrer nos élèves.

Madrid, le 19 juin 2015

Installée en Espagne depuis bientôt 50 ans, Madame Anne de France vit à Madrid avec son mari Charles de Bourbon-Siciles, duc de Calabre et infant d'Espagne. Avec une généalogie qui remonte à Hugues Capet, sa famille constitue la descendance la plus directe des derniers rois de France, comme l'illustre son prestigieux nom. Mais c'est aussi un certain sens des responsabilités et de l'exemple, que l'intéressée a hérité de ses parents et qu'elle s'efforce de perpétuer.

Quelle est l'origine de votre nom ?
Je suis issue d'une souche d'origine 100% française. La généalogie de ma famille remonte à Hugues Capet. Nos ancêtres sont Henri IV, Louis XIII et le frère de Louis XIV, "Monsieur", duc d'Orléans : nous sommes donc des Bourbons. Mon père s'appelait Henri d'Orléans, Comte de Paris, et ma mère Isabelle d'Orléans Bragance. Je suis très fière d'appartenir à cette famille. J'essaye d'en être digne, de faire ce que ceux qui m'ont précédé auraient fait à ma place.

Est-ce vrai que vous êtes une princesse ?
Oui ! Comme vous pouvez voir, les princesses sont tout à fait pareil aux autres ! Ca ne change à rien dans la vie courante : on doit travailler, étudier, former une famille... Personnellement, j'aime vivre dans la simplicité, être proche des gens. J'ai élevé mes enfants comme vos parents vous ont élevés. Cela dit être princesse, c'est aussi une responsabilité, parce que les gens savent qui vous êtes et il faut donner l'exemple.

Vous êtes "Fille de France", qu'est-ce que cela signifie ?
Tous les enfants directs du Roi de France étaient fils ou fille de France. Cela veut dire que mon père était l'aîné et que s'il y avait eu une monarchie en France, il aurait été Roi.

... et "Grand d'Espagne" ?
Ce sont des titres que portaient certaines grandes familles d'Espagne qui étaient proches du roi. Ils les avaient obtenus parce qu'ils avaient gagné des batailles ou fait des choses fantastiques.

Où avez-vous passé votre enfance ?
Je suis née en Belgique, mais je suis Française de cœur et de racines ! Il y a 100 ans, la République française a décidé que notre famille ne pouvait pas vivre en France, pour des raisons politiques. Ce n'est ni bon, ni mauvais : la République décide ce qu'elle veut. Toujours est-il que j'ai passé mon enfance en exil. J'ai passé ma première petite enfance au Brésil, où ma mère avait de la famille. Ma première langue parlée, c'est donc le brésilien ! J'ai ensuite vécu au Maroc français, près de Rabat, puis au Maroc espagnol, à proximité de Larache. Plus tard, j'ai vécu à Pampelune en Espagne et à Lisbonne au Portugal. En 1953, la loi d'exil a été abrogée, et nous sommes rentrés en France.

Est-ce que vous aimiez aller à l'école ?
Non, pas du tout. Je préférais être à la maison avec mes frères, mes sœurs, mes cousins. Nous lisions énormément. Quand j'étais au Maroc, l'école se faisait presque à la maison : il y venait des professeurs, mon père s'occupait des mathématiques, ma mère du dessin. Nous étions très nombreux, avec mes frères et sœurs, mes cousins et les enfants de diverses branches de la famille. Nos parents organisaient aussi des cours de théâtre pour nous occuper. Tous les ans nous préparions une pièce. C'est peut être pour ça que plus tard, lorsque je suis allée à l'école à proprement parler, ce n'a pas constitué mon plus grand plaisir. J'ai même raté la seconde partie du Baccalauréat, la philosophie ! Mais j'aimais beaucoup la céramique, le dessin, et j'ai commencé à prendre des cours à Saint-Cloud.

Que pensez-vous du Lycée français de Madrid ?
Fantastique. Je trouve qu'on y donne une éducation intelligente, passionnée, qui ouvre l'esprit. J'aime beaucoup la culture française, c'est une des plus importantes au monde. Un de mes petits fils est élève au Lycée français de Madrid et j'ai fréquenté le Lycée français de Lisbonne.

Quand vous êtiez petite, quels loisirs aviez-vous ?
L'équitation. J'ai commencé à monter à cheval quand j'avais 2 ou 3 ans. Je savais faire de la voltige, c'est mon père qui m'entraînait. Au Maroc, j'adorais aller galoper sur les plages immenses. J'ai toujours monté à cheval jusqu'à il y a très peu de temps.

Quelles activités faites-vous avec votre famille ?
J'ai 10 frères et sœurs, 5 enfants, 21 petits-enfants, qui sont éparpillés un peu partout dans le monde, qui se sont mariés et vivent à l'étranger. On essaye de se retrouver régulièrement. En été et à Noël on rattrape le temps perdu, on parle beaucoup. Les petits vont pêcher, montent à cheval, nous leur avons fait un terrain de foot, pour qu'ils puissent jouer... Globalement, j'aime que les enfants soient libres, qu'ils jouent ensemble. J'aime qu'ils inventent leurs jeux.
J'ai un lien très fort avec mes enfants et petits enfants. Aujourd'hui, mon mari est un peu malade. Tous les jours , il y a un des petits enfants qui doit aider son grand-père : pousser son fauteuil, lui donner à boire, jouer aux dominos. Ainsi, ils apprennent que l'on doit aider les autres.

Pouvez-vous nous dire comment se déroule une de vos journées ?
Aujourd'hui, mon mari est malade, alors je m'occupe beaucoup de lui. Mais je vais vous parler de mes occupations quand j'avais 50 ans. Le matin, nous prenions le petit-déjeuner tous ensemble. Puis je faisais les courses, j'accompagnais les enfants à l'école, je m'occupais de la maison. Ce que j'aime le plus, c'est repasser, mais je déteste faire la cuisine. Le soir, j'aidais à faire les devoirs. Et puis, mon mari et moi, nous avions beaucoup d'amis et nous sortions beaucoup, nous avions parfois des réceptions au Palais royal. L'hiver, nous chassions le cerf ou le sanglier dans notre propriété au sud de Tolède.

Avez-vous rencontré le roi et la reine ?
Oui, de nombreuses fois. Le roi Juan Carlos et la reine Sofia, et maintenant le roi Felipe et la reine Leticia.

Quel est votre métier ?
Mon meilleur métier, cela a été d'être épouse et mère de famille et d'éduquer mes enfants, puis d'avoir une famille splendide. Mais sinon, je me sens artiste, et surtout aquarelliste. Dans ma famille, ça fait 5 générations du côté de mon père et de ma mère, qu'il y a toujours quelqu'un qui dessine ou qui joue du piano. Alors, pour moi c'était naturel de choisir cette voie. Quand on a choisi ce que l'on voulait être, c'est merveilleux de pouvoir le réaliser, car on le fait avec plaisir. Être artiste, pour moi, c'est une évasion. Quand je peins, il n'y a plus de limites.

Avez-vous peint votre famille ?
Oui j'ai peint 2 petits-enfants... Et je voudrais en peindre une autre maintenant.

Avez vous déjà remporté des prix de peinture ?
Non, parce que je ne me suis pas présentée. Je n'ose pas !

Avez-vous des tableaux exposés dans des musées ?
Oui, en Bulgarie et dans plusieurs musées en Espagne. Je participe aussi à une exposition itinérante "les 20 meilleurs aquarellistes d'Espagne", qui voyage à travers le pays.

Aimez-vous les musées d'Espagne ?
J'adore aller au Prado, au Thyssen, au musée Sorolla. Maintenant il y a à Madrid une exposition fantastique sur Zurbaran, que je ne vais sûrement pas manquer.

Voyagez-vous beaucoup ?
Enormément, à cause justement de ma famille. Tous mes frères et sœurs peignent, ils font des expositions et je vais les voir. Nous en profitons pour faire des visites dans les musées. Et puis il y a mes enfants, mes neveux... Je tiens beaucoup à la famille.

Quel est votre prochain voyage ?
Je vais dans la petite ville d'Amalgro, où pendant 10 jours il y a un festival de théâtre.

Parmi les pays où vous avez vécu, lequel préférez-vous ?
J'aime énormément l'Espagne. Mais chaque fois que je voyage dans un pays, je trouve des raisons pour l'aimer.

Quel est l'endroit que vous préférez en Espagne ?
Un endroit qui s'appelle La Toledana, c'est notre maison de famille au sud de Tolède : ce sont nos racines.

Quel est votre rêve ?
Faire beaucoup d'expositions de peinture.

Propos recueillis par Laure, Garance, Aitana, Pol, Ismaël, Paolo, Daniel, Enma, Tiago et Inès.

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

FaLang translation system by Faboba
Usamos cookies propias y de terceros para realizar análisis de navegación de usuarios. Si continua navegando, consideramos que acepta su uso
LFM Radio
Logo LFM RADIO